Le Petit Braquet
 
- Ils nous ont quittés en 2013 - 2012
 
 
 

 2013

Armand Baeyens

Le 1er juillet 2013 le Belge Armand Baeyens, lauréat de la 19ème étape de la Grande Boucle 1951, est décédé le 1er juillet dernier à Iddergem, où il était né le 22 juin 1928. Professionnel de 1948 à 1956, il a également remporté une étape du Tour de Catalogne en 1949 et une étape du Dauphiné Libéré en 1950. La suite de sa carrière fut moins brillante et il arrêta la compétition à seulement 28 ans.

Baur Félix

Le jeune coureur suisse Félix Baur est décédé le 21 décembre 2013 à Alicante en Espagne. Il avait été victime d'un accident la veille lors d'un entrainement. Agé de 21 ans, Félix était le frère de Caroline Baur, championne de Suisse du CLM chez les juniors en 2012. Il était membre depuis 2012 du team Atlas Personal-Jakroo aux cotés du français Nicolas Baldo. Cette saison il avait pris la 8ème place du Tour de Berne. (né le 12/05/1992).

Aldo Bolzan

L'ancien Champion Luxembourgeois Aldo Bolzan est décédé le lundi 21 octobre à Luxembourg-Ville. Il était né le 6 septembre 1933 à Esch-sur-Alzette. Né Italien, il avait été naturalisé Luxembourgeois le 23 juillet 1960. Aldo Bolzan fut cycliste professionnel de 1956 à 1962. Il a participé à six reprises au Tour de France et trois fois au Tour d'Italie. En 1958, il a contribué à la victoire finale de Charly Gaul dont il a été le coéquipier de 1958 à 1962. Il a terminé 2ème du Tour du Luxembourg en 1959 et 1960 et 3ème des championnats nationaux Luxembourgeois en 1960 et 1961.

Albert Bourlon

Albert Bourlon, devenu doyen des coureurs du Tour de France après le décès de Pierre Cogan en début d'année, s'est éteint mercredi, à l'âge de 96 ans. Le natif de Sancergues est décédé le 16 octobre 2013, des suites d'un accident vasculaire cérébral qui avait conduit à son hospitalisation dix jours plus tôt. Son nom restera toutefois bien ancré, puisqu'il détient depuis 1947 le record de la plus longue échappée sur une étape du Tour de France. Le 11 Juillet 1947, il avait parcouru 253 kilomètres en solitaire entre Carcassonne et Luchon, pour aller décrocher une superbe victoire. Il termina cette même année 21ème du général final. Comme beaucoup d’autres coureurs de sa génération, sa carrière a été amputée par la deuxième Guerre Mondiale. Mobilisé au sein de  l'Armée française dès le début du conflit il fut fait prisonnier par les Allemands. Après avoir réussi à s'échapper, il participa à quelques épreuves en Roumanie, où il remporta notamment la Classique Bucarest-Ploesti-Bucarest. En 1947, il a également gagné Paris-Bourges, deux étapes du Tour de l'Ouest, et terminé 2ème du GP Ouest France. En 2003, dans les locaux du journal la Nouvelle République à Tours, Albert Bourlon avait reçu la médaille d'or de la Jeunesse et des Sports des mains de Bernard Thévenet, double vainqueur du Tour.

Hervé Boussard
Hervé Boussard est décédé à son domicile dans la commune de Lésigny, le 26 juin 2013 d’une crise d’épilepsie. Né le 8 mars 1966 à Pithiviers, il fut d’abord un excellent pistard avant de devenir un entraineur réputé.  Médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992 dans l'épreuve du 100 kilomètres par équipe associé à Philippe Gaumont, Didier Faivre-Pierret et Jean-Louis Harel, il passa ensuite professionnel au sein de l’équipe d’Aubervilliers. En 1997, il mit fin à sa carrière professionnelle mais il resta au sein du club d’Aubervilliers où il œuvra en tant qu’entraineur.  Ces compétences de formateur étaient unanimenet reconnues depuis  2011 grâce au doublé de ses protégés, Arnaud Démare et Adrien Petit sur les Championnats du Monde Espoirs, Manager du Team Wasquehal Junior, en 2013, il continuait d'entraîner des coureurs, tels qu'Arnaud Démare (FDJ) et Jimmy Turgis (CC Nogent-sur-Oise).
Andréa Carrea

Sandrino dit Andrea Carrea est parti le 13 janvier 2013 dans son sommeil. Il fut l’un des plus fidèles compagnons de route de Fausto Coppi pour qui il se dépensa toujours sans compter. Il a connut son jour de gloire, le 5 juillet 1952, lorsqu’il endossa le maillot jaune du Tour de France. Né le 14 août 1924 à Gavi dans la province d’Alessandria, il fut professionnel de 1949 à 1958. Fidèle grégario toujours au service de son leader, il eut rarement l’occasion de rouler pour son propre compte. Il remporta pourtant Turin-Biella, une étape du Tour de Romandie et décrocha de nombreuses places d’honneur : 3ème de la Coppa Placci et 5ème du Tour des Apennins en 1950, 9ème du Tour de France et 10ème du Grand Prix des Nations en 1952, 11ème des championnats du monde 1954.

Chaumarat Albert

Albert Chaumarat est décédé le 1er novembre 2013 à Bessan. Il était né le 8 juillet 1925 au Chambon-Feugerolles dans la Loire. Coureur cycliste professionnel de 1949 à 1955, il a participé au Tour de France 1952 dans l'équipe du Sud-Est. Très souvent victorieux chez les amateurs, il ne compte qu’un critérium à son palmarès professionnel. Il fut Directeur sportif de la Roue d'Or de Saint-Etienne dans les années 1970.

Pierre Cogan
Pierre Cogan s'est éteint de mort naturelle à Auray, sa commune d'origine le vendredi 4 janvier 2013. A 98 ans, il était le doyen des coureurs ayant participé au Tour de France. Professionnel de 1935 à 1951, ce Breton a terminé à six reprises dans les 20 premiers du Tour de France. Son meilleur résultat dans la grande boucle étant une 7ème place en 1950. Champion de France militaire sur route en 1938, il compte aussi à son palmarès le Circuit des Deux Sèvres, une étape de Paris-Nice, une étape du Critérium du Dauphiné s'achevant au sommet du Ventoux, le Grand Prix de Plouay, deux Circuits de l’Aulne, la course de côte du Mont Faron, Saint Etienne-Montluçon ou encore le Grand Prix des Nations. Sans la deuxième guerre mondiale, il aurait probablement eu un palmarès bien plus conséquent. Pierre Cogan aurait eu 99 ans le 10 Janvier 2013 ...
Arnaud Coyot

L'ex-cycliste professionnel, Arnaud Coyot , est mort dans l’après midi du 24 novembre 2013 des suites d'un accident de voiture survenu au petit matin, dans la commune d’Allonne (Oise). Souffrant d’un important traumatisme crânien, il avait été placé, sans succès dans le coma. Agé de 33 ans, il avait été professionnel au sein des équipes Cofidis, Unibet, Caisse d’Epargne et Saur-Sojasun. La voiture était conduite par Guillaume Levarlet, cycliste professionnel, qui était sous l'emprise de l'alcool. Le conducteur est indemne, tout comme le troisième occupant du véhicule, Sébastien Minard, lui aussi professionnel. Les trois amis rentraient de boîte de nuit.

Professionnel de 2003 à 2012, Arnaud Coyot fut vice-champion de France sur route en 2008. Il a remporté le Grand Prix de Tallinn, la Classique Haribo et il termina 10ème de Paris-Roubaix en 2005. Il avait participé à quatre Tours de France et il avait mis un terme à sa carrière à cause de douleurs à un genou, à la fin de l'année 2012.
Croci-Torti Emilio

Le Suisse Emilio Croci-Torti, est décédé le 2 juillet à son domicile de Stabio, la commune qui l’avait vu naître le 6 avril 1922. Professionnel de 1946 à 1956, il fut l’équipier des champions Suisse de son époque Ferdy Kubler et Hugo Koblet et participa au Giro et au Tour de France à plusieurs reprises. Au cours de sa carrière, il remporta le Tour du Léman, une étape du Tour de Suisse et une étape du Tour du Luxembourg.

Raymond Delisle
Le 11 août 2013, Raymond Delisle s'est donné la mort dans son manoir d’Hébécrevon dans la Manche. Il avait 70 ans. Bon grimpeur, attaquant infatigable, adepte des échappées au long cours, il se dépensa souvent sans compter si bien que son palmarès ne fut peut être pas à la hauteur de ce que ses qualités intrinsèques laissaient espérer. Il fut un coureur très populaire dans les années 70 et il reste, à ce jour, le seul coureur français à avoir remporté une étape du Tour, le jour de la fête nationale, vêtu du maillot tricolore. Professionnel de 1965 à 1977, il remporta notamment deux étapes du Tour en 1969 et 1976, une étape de la Vuelta en 1974, le prologue du Dauphiné en 1970, l e championnat de France en 1969, une étape du Tour de Romandie en 1972, Gènes-Nice et deux étapes de Paris-Nice en 1975 et le trophée des Grimpeurs 1977. Coureur par étape, il prit souvent des places d’honneur au Classement Général : 2ème du Tour de Romandie en 1966 et 1968 (3ème en 1972), 3ème du Dauphiné Libéré en 1976, 4ème du Tour de France en 1976 et de Paris-Nice en 1972.
Desmet Albert

Le coureur Flandrien Albert Desmet est mort le 13 mars 2013, à l’âge de 93 ans. Né le 1er novembre 1919, il eut comme beaucoup de coureurs de sa génération, une carrière tronquée par la 2ème guerre mondiale. Professionnel de 1945 à 1949, il ne parvint pas à s’imposer face à la concurrence internationale. Il compte à son palmarès la kermesse de Waregem en 1946 et le titre de Vice champion de Flandre Occidentale en 1945

Wouter Dewilde
Wouter Dewilde, âgé de 33 ans, a chuté le mercredi 1er mai 2013, peu après la ligne d'arrivée lors de la course de Veldegem, réservée aux pros sans contrat et aux espoirs, où il venait de prendre la troisième place. Les secours rapidement arrivés sur les lieux de l'accident ont transporté le coureur dans un état critique à l’hôpital AZ de Bruges où il est décédé pendant la nuit. Habitué des kermesses Belges, il avait remporté le classement général de l’Arden Challenge en 2011.
Amy Dombroski

La cycliste américaine Amy Dombroski, spécialiste du cyclo-cross, est décédée le 3 octobre 2013 des suites d’un accident de la circulation durant son entraînement, à Begijnendijk en Belgique. Elle a été renversée par un camion et n'a pas survécu à ses blessures. Elle faisait partie de l'équipe belge Telenet-Fidea, et elle venait d’arriver en Belgique pour la présentation presse de sa nouvelle équipe et pour préparer la saison européenne de cyclo-cross. Née le 9 septembre 1987, Amy Dombroski avait terminé les derniers Mondiaux de cyclo-cross de Louisville à la 11ème place. Elle faisait partie de l’équipe Belge Young Telenet-Fidea et était un des piliers de l’équipe nationale des USA de cyclo-cross. Elle avait été trois fois championne espoir des Etats-Unis de cyclo-cross. Dans la catégorie espoir elle avait aussi décroché le titre national sur route et en vtt cross country.

Philippe Gaumont

Ancien coureur professionnel de 1994 à 2004, Philippe Gaumont est mort le 17 mai 2013 à l'hôpital d'Arras à l'âge de 40 ans. Il était dans le coma depuis trois semaines, suite à un accident cardiaque. Le coureur Picard avait été médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 lors du contre-la-montre par équipes. Durant sa carrière professionnelle, il avait couru pour les équipes Castorama (1994-1995), GAN (1996) et Cofidis (1997-2003). A son palmarès, on trouve notamment Gand-Wevelgem 1997, les Quatre Jours de Dunkerque 1996 et le Tour de l'Oise 1996 ainsi que deux titres de champion de France de poursuite individuelle en 2000 et 2002.
Sa carrière, qui avait failli se terminé tragiquement en 2001, quand il avait été victime d’une fracture du fémur droit dans la traversée de la Trouée d'Arenberg, s'était brutalement arrêtée en janvier 2004, quand il fut interpellé par la brigade des stups. Entendu au Quai des Orfèvres dans le cadre d'une enquête sur un vaste trafic de produits dopants, Philippe Gaumont était passé aux aveux. Il raconta alors au juge comment il avait utilisé l'EPO, les hormones de croissance, les corticoïdes, la testostérone et les amphétamines. Quelques années plus tard, lui qui avait été l’ami de Franck Vandenbroucke, se mit à nu dans un livre-confession.

René Haugustaine

René Haugustaine, né à Verviers le 11 janvier 1929, nous a quittés le 9 avril 2013. Passé professionnel en septembre 1948, il fait des débuts prometteurs au plus haut niveau. Vainqueur de la kermesse d’Amay et 3ème du Grand Prix de Plouay 1949, il est hélas victime d’une grave chute au début de l’année suivante. Des douleurs persistantes au genou, séquelles de cet accident, le contraignirent à raccrocher définitivement le vélo à la fin de la saison 1950.

Georges Jobe

Né le 11 avril 1923 à Bressoux, petite commune de la Province de Liège, Georges Jobé est décédé le 29 mars dernier à Chénée dans la banlieue de Liège. Il ne faut pas le confondre avec son fils Georges Jobé, 5 fois champion du monde de motocross décédé d’une leucémie, le 19 décembre 2012. Professionnel de 1946 à 1955, Georges Jobé est sélectionné pour le Tour de France suite à une belle 3ème place au classement Général du Tour du Luxembourg 1951. Hélas, victime d’une grave chute lors du Dauphiné Libéré, il est relevé avec une fracture du crane qui l’obligea à déclarer forfait pour la Grande Boucle. Il aimait beaucoup la bicyclette et il pratiquait le sport de haut niveau plus par plaisir que par nécessité car il possédait une importante entreprise de transport. Il arrêta sa carrière durant la saison 55 pour se consacrer définitivement à son entreprise.

Ahmed Kebaili

Ahmed Kebaili, premier coureur africain à participer au Tour de France en 1950, est décédé le 8 septembre 2013 à Blida, sa ville natale, à l'âge de 88 ans. Né le 21 février 1925, il fut professionnel de 1948 à 1955. A son palmarès on trouve 1 étape du Tour d'Algérie, 4 étapes du Tour du Maroc et une étape du Dauphiné Libéré. Le Tour de France cycliste avait rendu hommage au cycliste algérien lors de sa dernière édition courue en juillet 2013, en invitant Ahmed Kebaïli et son épouse lors d'une étape du Tour 2013. Il était Président d’honneur de la Fédération algérienne de cyclisme

Lacourse Joseph Gustave Lacourse

Joseph Gustave Robert Lacourse qui était surnommé Bob est décédé le 31 janvier 2013, à l’âge de 86 ans. Canadien Francophone, spécialiste de la piste, il passa professionnel après avoir participé aux Jeux Olympiques de Londres en 1948. Champion du Canada amateur du ¼ de miles, des 10 miles et des 100 miles, il ne vint jamais courir en Europe, et se contenta d’épreuves du circuit Nord Américain. Il termina notamment 4ème des 6 jours de Washington (associé à Tessier).

Jean Le Priol

Le décès de Jean Le Priol est survenu le 14 mai 2013 à Ploemeur sa ville natale, des suites d'une longue maladie. Né le 8 décembre1936, cet excellent rouleur remporta de nombreux succès notamment lors d’épreuves contre la montre chez les amateurs mais il ne réussit pas à confirmer durant son passage chez les professionnels de 1963 à 1965.

Palle Lykke Le Danois Palle Lykke, célèbre coureur de 6 jours est mort le vendredi 19 avril 2013 en Belgique, à l'âge de 76 ans. Il a remporté durant sa carrière 21 épreuves de 6 jours ce qui fait de lui le Danois le plus titré dans ce genre d'épreuve. Palle Lykke fut en outre Champion du Danemark de vitesse à quatre reprises, et Champion d'Europe de l’américaine associé à son beau père, Rick Vansteenbergen. Il a également couru sur route. En 1965, il triompha dans le difficile championnat des Flandres et il termina 3ème de Gand-Wevelgem en 1966. Il était né le 4 novembre 1936 à Ringe.
Maule Cléto

Cleto Maule est décédé le 28 juillet 2013 à Punta Marana près d’Olbia en Sardaigne victime d’une crise cardiaque alors qu’il était en vacance. Il était né le 14 mars 1931 à Gambellara dans la région de Vicenza. Professionnel de 1954 à 1961, il a remporté entre 1955 et 1958 de très belles victoires : Tour de Lombardie et Milan-Turin 1955, Tour des Apennins 1956 et 1958, une étape de Rome-Naples-Rome en 1957, une étape du Giro en 1956 (4ème du Général) et le Tour des Quatre Cantons en 1958. Ce fut sa dernière victoire et après trois années sans résultat probant, il mit un terme à sa carrière en 1961 à seulement 30 ans.

Nencini André

Né le 22 août 1973, Andréa Nencini aura vécu sa passion pour le cyclisme jusqu’au bout. C’est en effet au Tour de Maremma, une épreuve amateur du calendrier italien qu’il s'est effondré sur son vélo, victime d’une rupture d’anévrisme. Andrea Nencini, qui fut professionnel durant deux saisons, en 1999 et 2000 au sein des équipes Polti puis Colpack, n’avait jamais raccroché le vélo. A 39 ans il figurait toujours au plus haut niveau chez les amateurs. Quelques jours plus tôt, l'ex coureur professionnel, père de deux enfants, avait remporté le Trittico d'Oro Tommasini devant un autre ancien pro, Gabriele Balducci. Soldat du feu depuis plusieurs années, André Nencini était également double champion du monde de cyclisme chez les pompiers.

Adolphe Pezzuli

Né dans la région de Palerme en Sicile, le 4 juillet 1928, Adolphe Pezzuli est décédé le 11 janvier 2013 à Ollioules dans le Var. Naturalisé français, le 4 juin 1940, il fut professionnel de 1950 à 1955.
Vainqueur d’une étape du Dauphiné Libéré en 1951, il remporta également trois étapes du Tour du Maroc en 1952 ce qui lui permit de participer dans la foulée au Tour au sein de la sélection du Sud Est. Les années qui suivirent furent moins brillantes et il arrêta sa carrière à seulement 27 ans.

Poblet Miguel

C’est un grand d’Espagne qui est décédé le 6 avril 2013 dernier, à l’âge de 85 ans. Miguel Poblet restera dans l’histoire en étant le premier coureur au monde, à s'adjuger des étapes sur les trois Grands Tours la même année (quatre étapes du Giro, trois de la Vuelta et une du Tour en 1956). Professionnel dès 1945, à seulement 17 ans, ce sprinteur hors pair, dans un pays où l’on a toujours vénéré les escaladeurs, a remporté 144 victoires en quinze années de professionnalisme. Après quelques années d’apprentissage où il exprima ses talents uniquement dans son pays, il était devenu un coureur connu et respecté au niveau international. Champion d’Espagne de vitesse à six reprises, il a notamment remporté deux Milan-San Remo en 57 et 59, Milan-Turin, la bagatelle de vingt étapes du Giro, le Grand Prix du Midi Libre, deux Tour de Catalogne.
Agé de 85 ans, Miguel Poblet s'est éteint à Barcelone, après plusieurs jours d'hospitalisation pour insuffisance rénale.

Juan Carlos Rosero

Né le 28 novembre 1962, Juan Carlos Rosero fut le premier Equatorien à devenir cycliste professionnel. Vainqueur de son Tour National en 1986, il était passé une première fois professionnel en 1987 avant de retrouver très vite les rangs amateurs. A nouveau vainqueur du Tour d’Equateur en 1989 et 1992 (2ème en 1988, 1990 et 1991), il participe aux Jeux Olympiques en 1992 avant de retenter l’aventure professionnelle avec l’équipe Colombienne Manzana-Postobon en 1995 sans plus de succès. Il est décédé le 23 janvier 2013.

Achiel Schepens

L’ancien coureur Belge Achiel SCHEPENS est décédé le 3 mars 2013 à Gand à l’âge de 87 ans. Vainqueur du Tour des Flandres des indépendants, il passa professionnel en 1947 et arrêta sa carrière en 1952, sans hélas jamais avoir réussi à confirmer au plus haut niveau.

Joaquim Sousa Santos

Joaquim Sousa Santos, décédé le 20 février 2013 à San Joào de Vêr, à l’âge de 82 ans, fut coureur cycliste professionnel de 1952 à 1963. Il fît toute sa carrière au sein du FC Porto et s’illustra surtout dans les épreuves du calendrier Portugais. Vainqueur du Porto-Lisbonne et de trois étapes du Tour du Portugal, il accumula également de nombreuses places d’honneur tout au long de ces douze ans de professionnalisme : 2ème de son championnat national en 1956, 2ème du Tour du Portugal en 1955 et 1957, 2ème du Grand Prix Vilar en 1959 et 2ème de Porto-Lisbonne en 1960. Ses deux fils furent également pros durant les années 70.

Stanislaw Szozda

Le Polonais Stanislaw Szozda, est décédé à Wroclaw à l'âge de 62 ans des suites d'une grave maladie, le 23 septembre 2013. Il était né Dobromierz le 25 septembre 1950. Il exerça ses talents à une époque où les pays de l’Est étaient totalement fermés au professionnalisme et de 1971 à 1978, il fût sans conteste l’un des meilleurs « amateurs » du monde capable de rivaliser avec les pros quand l’occasion se présentait. Vice-champion du monde amateur sur route en 1973, vainqueur de la Course de la Paix en 1974 et du Tour de Pologne en 1971, il avait également été champion du Monde amateur du contre-la-montre par équipes (1973 et 1975) et vice-champion olympique par équipes (1972 et 1976). On trouve également à son palmarès le championnat de Pologne, le tour d’Algérie, la Semaine Bergamasque, le Ruban Granitier Breton et 12 étapes de la Course de la Paix. Il avait mis fin prématurément à sa carrière à l'âge de 28 ans, après une chute lors d'une étape de la Course de la Paix en 1978.

Burry Stander, né le 16 septembre 1987, a été fauché par un taxi, le 16 janvier 2013, alors qu’il s’entrainait là proximité de son domicile en Afrique du Sud. Ce talentueux vététiste sud-africain avait notamment remporté deux manches de Coupe du Monde et les deux dernières éditions de la Cape Epic avec son coéquipier et ami Christoph Sauser. Il a également été champion du monde du cross-country moins de 23 ans en 2009 et médaillé de bronze des championnats du monde de cross-country et de VTT-marathon en 2010. Il participait occasionnellement à des épreuves sur route dans son pays et il avait ainsi pris la 2ème du championnat national de cyclisme sur route en 2011. Il était marié depuis 2012, avec la cycliste Cherise Stander.

Luc Wallays

Agé de 51 ans l’ancien coureur Belge Luc Wallays est décédé le 5 mars 2013 des suites d’une longue maladie. Vainqueur du difficile Tour du Val d’Aoste chez les amateurs, il n’a jamais réussi à confirmer par la suite et il ne resta professionnel que trois saisons de 1984 à 1988. Victorieux de deux kermesses on trouve également à son palmarès quelques places d’honneur : 4ème du GP Samyn et 13ème du Critérium International en 1984, 6ème de la Flèche Picarde et 8ème du Grand Prix Cérami en 1985, 8ème du Championnat de Belgique en 1986 et 15ème du Championnat de Belgique de cyclo-cross. Il s’occupait depuis quelques années de la coordination du sport de haut niveau en Flandres pour la Fédération Belge de cyclisme (RLVB) ainsi que de l’entrainement de ses deux neveux, désormais professionnels, Jens et Jelle Wallays.

John Young

L’ancien coureur professionnel australien, John Young est décédé le 29 janvier 2013, à l’âge de 76 ans. Pro de 1956 à 1972, à l’aise sur piste mais aussi sur route, il fit l’essentiel de sa carrière dans son pays. Il remporta au total 6 Six jours pour 25 disputés, 2 Herald Sun Tour mais il ne parvint jamais à décrocher le titre national sur route 2ème en 1960, 3ème en 1959, 1963 et 1965.

  2012

Henry Aubry

France

Henri Aubry surnommé Riton fut malgré son petit gabarit (1m65 pour 60 kilos) un coureur de grand talent. Né le 28 mars 1922 à Bagneux sur Seine, il est décédé le 20 juillet 2012 à l’hôpital de Blaye. Libéré le 4 juin 1945 par les troupes soviétiques après 27 longs mois de captivité en Allemagne, il reprit très vite la compétition et il devint champion du monde amateur en 1946 sur le circuit du Neubuhl à Zurich. Passé professionnel l’année suivante, sa vélocité lui permit de s’imposer dans de nombreux critériums et également au grand prix de Genève en 47, à Nyon en 48 et dans Bordeaux-Royan en 1953.

usa

Le triple champion du monde de BMX Kyle Bennett est décédé le 14 octobre 2012 au Texas dans un accident de circulation à l'âge de 33 ans. L'Américain, qui roulait à bord d'un pick-up dans sa ville natale de Conroe, a été victime d'une sortie de route au petit matin, pour une raison encore indéterminée. Champion des USA, il avait également terminé à la 11ème des J.O. de 2008, année où le BMX est devenu sport olympique.

Kyle Bennett
Victor Cabedo

Espagne

Victor Cabedo, coureur cycliste professionnel de l’équipe Euskaltel-Euskadi a trouvé la mort sur les routes du sud est de l’Espagne le 19 septembre 2012. Víctor Cabedo, né le 15 juin 1989 à Onda a été percuté par une voiture lors d’un entrainement et projeté dans un ravin. Coureur prometteur, il avait en 2011 remporté une étape du Tour des Asturies et prit la 9ème place du championnat d’Espagne sur route. En 2012, il avait participé à son premier grand tour, le Giro qu’il avait terminé à la 129ème place.

France

Régis Clère est décédé le 9 juin 2012 à l'hôpital de Dijon des suites d'une insuffisance cardiaque, à l'âge de 55 ans. Né le 15 août 1956 à Langres, il s’était fait remarquer chez les amateurs en remportant deux étapes du Tour de l’Avenir en 1979 et 1980 en y battant un certain Sergei Soukouroutchenkov. Dès sa première année professionnelle, en 1981 dans l'équipe Miko-Mercier, il avait confirmé, en devenant champion de France de poursuite et surtout en remportant deux étapes du Tour d'Espagne et en portant le maillot de leader durant neuf jours. L'année suivante, il devenait champion de France. Il enleva également trois étapes du Tour de France, 1 en 1983 et 2 en 1987, ainsi que la Route du Sud + 1 étape en 1987 ainsi qu’une étape du Tour de Galice 1987. 3ème du championnat du monde de poursuite en 1989, il sera victime peu après d’un très grave accident de la route (fracture des deux fémurs) qui ne lui permettra plus de revenir à son meilleur niveau. Il avait stoppé sa carrière à la fin de l’année 1992 pour reprendre l’exploitation familiale. «Un mec merveilleux, un grand coureur, avec un gros moteur, mais ingérable », racontait Jean-Pierre Danguillaume, son premier directeur sportif, à propos de ce coureur très offensif dans Vélo magazine en septembre dernier

Régis Clère
GGunther Cuylits

Belgique

Ancien coureur professionnel, le Belge Gunther Cuylits est décédé d’une crise cardiaque, le 28 octobre 2012 au Burkina Faso, peu après la cérémonie de clôture du Tour national. Né le 18 décembre 1974, Cuylits était âgé de 38 ans, marié, et père de deux enfants. Il avait été professionnel au sein des équipes Tönissteiner-Colnago en 2000 et Landbouwkrediet-Colnago l'année suivante. Depuis ce maitre nageur de profession était habitué à courir sur le sol africain depuis quelques années au sein de l'équipe Ludo PEETERS Cycling Team. Il avait notamment pris la 8ème place du Tour du Faso 2012, course dont il avait remporté deux étapes une en 2003 et une 2004.

France

Né le 4 octobre 1921 à Potigny dans le Calvados, Maurice De Muer est mort le 4 mars 2012 à Seillans dans le Var. Coureur dans les années 40 il a remporté le GP de Fourmies en 1941, Paris-Camembert en 1944 et le Tour de la Manche en 1950, terminant en outre 2ème de Paris-Nice, 3ème de Paris-Tours en 1946 et 8ème de Paris-Roubaix en 1945. C’est pour son parcours en tant que directeur sportif qui restera gravé dans les mémoires du cyclisme. Directeur sportif des équipes Bic et Peugeot entre 1969 et 1982, il a amené à la gagne dans le Tour de France Luis Ocaña en 1973 puis Bernard Thévenet en 1975 et 1977, à une époque où régnait Eddy Merckx. Après 1982, Maurice De Muer s'était investi dans l'organisation du Tour du Haut Var. Passionné de cyclisme, ne cessant de rappeler à ses coureurs la chance qu'ils avaient de pratiquer leur métier plutôt que d'aller à l'usine, il n’y avait pas de petite course pour lui et il a laissé aux coureurs qu’il a dirigé l’image d’un grand professionnel.

Maurice De Muer
Arthuur Decabooter

Belgique

Surnommé « Le Taureau », Arthuur Decabooter, né le 3 octobre 1936 est décédé brutalement le 26 mai 2012, lors d’une balade à vélo le long de l’Escaut. Beau frère de Walter Godefroot, il fut professionnel de 1959 à 1967. Parmi les 62 victoires que compte son palmarès, il faut retenir A travers la Belgique et le Tour des Flandres 1960, 3 étapes de la Vuelta (2 en 60, 1 en 61) ; le classement par points de la Vuelta 1960, le Het Volk, le Grand Prix E3 et le Grand Prix de Denain 1961, Kuurne Bruxelles Kuurne 1964, Nokere Koerse 1965.

Belgique

Né le 23 janvier 1931 à Waregem, et mort le 17 novembre 2012, Armand Desmet fût un des principaux lieutenants de Rik Van Looy chez Faema (de 1961 à 1963) et Solo Superia (de 1964 à 1966). Coureur talentueux il s’est également forgé un solide palmarès avec au total 22 victoires en 14 années de professionnalisme. Vainqueur notamment de la 1ère édition du Grand Prix E3, du Tour de Belgique et de deux étapes, d’une étape de Paris Nice et du Grand Prix de Francfort, il fait partie du club très fermé des coureurs à avoir remporté une étape sur chacun trois grands tours : Giro 62, Vuelta 64 et tour de France 62, (clm par équipe). 2ème de la Vuelta en 1960 il a également prit la 5ème place du Tour 1963.

Armand Desmet

Armand Desmet

Jean Diederich

Luxembourg

Véritable légende du cyclisme luxembourgeois, Jean "Bim" Diederich s'est éteint le 6 décembre 2012 à Pétange, à l'âge de 90 ans. Né le 20 février 1922 à Esch-sur-Alzette, celui que l’on surnommait également le Duc de Grammont était le grand-père de Laurent Didier (RadioShack-Nissan), actuel champion du Luxembourg et beau-père de Lucien Didier, professionnel de 1977 à 1984. 2ème à cinq reprises du Tour du Luxembourg, Jean "Bim" Diederich a porté haut les couleurs de son pays en remportant trois étapes du Tour de France 50, 51 et 52 et en revêtant le maillot jaune après sa victoire sur l'étape Reims-Gand en 51. Vainqueur notamment d’une étape du Tour des Pays Bas en 48, du Tour du Luxembourg en 49 et du Tour de Lorraine en 52, il s’est, en outre, classé sixième du Championnat du Monde 1947 et 3ème du Dauphiné Libéré en 1950.

Espagne

Né le 7 Juillet 1973 à Valence, Victoriano Fernandez, professionnel de 1999 à 2006 au sein d’équipes portugaises a été retrouvé sans vie à son domicile le 12 novembre 2012. Il avait remporté une étape du Tour du Portugal en 2003 et terminé 8ème de l’épreuve en 2004

 

Victoriano Fernandez
Jean Fréchaut

France

Né le 19 septembre 1914 à Bordeaux, Jean Fréchaut était l’unique coureur français encore vivant à avoir remporté une étape du Tour avant guerre. Il est décédé le 16 avril à Vence où il s’était retiré depuis 1964. Professionnel de 1937 à 1946, Jean Fréchaut a, au cours de sa carrière, côtoyé des coureurs comme Bartali, Magne, Maës, Lapébie, Leducq ou Vietto. Il a construit l’essentiel de son palmarès dans le Tour de France en y remportant 3 étapes en 1938 et en terminant à 7 reprises 2ème d’étape (3 fois en 37, 1 en 38 et 1 en 39). Il a également remporté le Tour du Sud Ouest en 1938.

Belgique

Agé de 30 ans, Rob Goris coureur belge de la formation Accent Jobs-Willems Veranda's a succombé à un arrêt cardiaque dans sa chambre d'hôtel à Honfleur, le 5 juillet 2012. Rob Goris, né le 15 mars 1982 à Herentals a d'abord joué au hockey sur glace, à Herentals et en équipe nationale belge, dont il a été le capitaine. Il est passé au vélo en 2009, et a été sacré champion de Belgique des élites sans contrat en 2010. Sa compagne Katrien Van Looy, la petite fille de Rik Van Looy, était aux côtés de Rob Goris lorsqu'il est décédé. Il était en visite sur le Tour de France au moment du drame.

Rob Goris
Jos Huysmans

Belgique

Jozef Huysmans dit Jos Huysmans, né le 18 décembre 1941 à Beerzel, et mort le 10 octobre 2012 fut coureur professionnel de 1962 à 1977. Vainqueur de la Flèche Wallonne en 1969, il remporta également deux étapes du Tour en 1968 à Besançon et 1972 à Colomiers, sans compter le contre-la-montre par équipes du Tour 1970 ainsi que le prologue par équipes du Tour 1971 à Mulhouse. Victorieux du Tour du Nord 64, d’une étape des 4 jours de Dunkerque en 64 et 66, du Championnat des Flandres en 68 et 75, de la 1ère étape du Tour de Suisse en 1965, d’une étape du Dauphiné Libéré en 69, Jo Huysmans compte au total 51 victoires à son palmarès. Il collectionna également les places d’honneur : 2ème du Tour de Suisse 1965, de l'Amstel Gold Race 1969 et de Paris-Tours 1972. L’histoire retiendra également qu’il fut un fidèle parmi les fidèles d’Eddy Merckx dont il fut l’équipier de 70 à 77 avant de travailler au sein de l’usine de cycles de Merckx jusqu’en 1997.

Grande Bretagne

Le Britannique Tommy Godwin, double médaillé de bronze olympique de cyclisme sur piste (poursuite et kilomètre) en 1948 à Londres, s'est éteint à l'âge de 91 ans. Godwin avait été l'un des porteurs de la torche olympique l'été dernier à l'occasion du retour des JO à Londres. Après sa carrière de coureur, Godwin avait dirigé l'équipe olympique aux JO de Tokyo en 1964 et était devenu président de la British Cycling Federation par la suite.

Tommy Godwin
Inaki Lejarreta

Espagne

L'Espagnol Inaki Lejarreta est décédé dimanche 16 décembre 2012 à l’âge de 29 ans. Le coureur, né le 1er septembre 83, a été percuté par une voiture lors d'un entraînement sur les routes du Pays basque. Percuté par l'arrière, Lejarreta a été pris en charge très rapidement par une équipe de secours mais les médecins n'ont rien pu faire pour le sauver. Neveu de Marino Lejarreta, vainqueur de la Vuelta en 1982, il avait été sacré champion d'Espagne de cross country en 2007 et il évoluait cette année au sein du team Orbea aux cotés de Julien Absalon. 8ème des J.O. en 2008, il avait pris cette saison la 3ème place du championnat d’Espagne de VTT.

 

 

Photos terribles et insupportables, que l'on aimerait ne jamais voir !

Désiré Letort

France

Né le 29 janvier 1943 à Bourseul dans les Côtes-du-Nord, Désiré Letort fut un des meilleurs coureurs français de sa génération. Il porta les couleurs de l’équipe Peugeot de 65 à 70 puis de l’équipe Bic en 71 et 72. Il est mort le 9 septembre 2012 à Saint-Malo. Durant sa carrière, Désiré Letort a participé à 12 grands Tours : 8 Tour De France, 3 Vuelta et 1 Giro. Vainqueur d’une étape du tour de l’avenir, d’une étape du tour de Romandie, de Paris Camembert, de la poly Béarnaise, du grand prix cycliste de Mende et de Nice Seillans, il a également terminé 4ème de la grande Boucle en 67 et 9ème en 69, année où il eut la joie de revêtir le maillot jaune à l’issue de la 5ème étape arrivant à Mulhouse. Vainqueur du championnat de France en 1967, il fut déclassé quelques jours plus tard suite à un contrôle positif.

 
Fiorenzo Magni

Italie

C’est un immense champion qui s’en est allé le 19 octobre dernier avec la disparition de Fiorenzo Magni. Né le 7 décembre 1920 à Vaiano, dans la province de Prato, en Toscane, Fiorenzo Magni fut l'un des champions italiens les plus brillants et célèbres des années 1940 et 1950, le « troisième homme » du cyclisme italien, digne rival de Fausto Coppi et Gino Bartali. Sa carrière démarra sur le tard à cause de la seconde guerre mondiale et aussi parce qu’il avait adhéré à une milice fasciste durant la guerre ce qui lui valut une année de suspension en 1946. Il fut surnommé le « Lion des Flandres » à la suite de ses trois victoires consécutives dans le « Ronde Van Vlaanderen» (Tour des Flandres) de 49 à 51. Cet excellent rouleur-grimpeur doté d'une grande ténacité a, grâce à ses qualités et à un courage exceptionnel, réussi à s’imposer sur tous les terrains. Parmi les 82 victoires qui figurent à un palmarès qui aurait probablement pu être encore plus étoffé sans la seconde guerre mondiale, il faut noter le Giro en 48, 51 et 55, le championnat d’Italie en 51, 53 et 54, 3 trophée Baracchi, 2 Rome-Naples-Rome, 3 Tour du Piémont, 3 étapes de la Vuelta, 7 étapes du Tour, 6 étapes du Giro, les trois vallées Varésines, et Milan-Turin. Il a également terminé deux fois 2ème du Giro en 52 et en 56 malgré une clavicule cassée. Il aurait probablement pu remporter le Tour 1950 dont il était le leader, quand Gino Bartali, auquel le public français reprochait vivement une querelle avec Jean Robic décida d’abandonner le Tour car il jugeait que la sécurité de l'équipe italienne était menacée. Magni, en équipier fidèle a obtempéré avec toute la Squadra et a suivi le campionissimo. Après sa carrière, il fut sélectionneur national et ensuite président de l'Association des Coureurs et enfin président de la Ligue Professionnelle.

Fiorenzo Magni
 
Fiorenzo Magni
Aldo Ronconi

Italie

Né le 20 septembre 1918 à Brisighella près de Ravenne, en Émilie-Romagne, le coureur cycliste italien, Aldo Ronconi est décédé le 12 juin 2012. Il fait partie des coureurs dont la carrière fut en grande partie, amputée par la seconde guerre mondiale qui lui gâcha ses meilleurs années. Malgré cette période d’inactivité forcée, il remporta tout de même le Tour d’Ombrie en 40 puis le Tour de Toscane, une étape du Giro et son championnat national en 46 ainsi qu’une étape du Tour de France 47 qu’il termina à la 4ème place.

France

Né le 8 avril 1933 à Ahun dans la Creuse, Marcel Rohrbach est mort le 14 mars 2012 au Chesnay dans les Yvelines. Issu d'une famille de dix enfants, c’est grâce à ses talents de grimpeur que Marcel Rohrbach s’est forgé un solide palmarès. Il a notamment remporté le Circuit du Mont-Blanc en 1958, le Critérium du Dauphiné libéré en 1957 alors qu'il était encore indépendant ainsi que le classement de meilleur grimpeur de l'épreuve en 1958 et 1959 avec chaque fois une victoire d’étape. Il a également gagné les Boucles de la Seine en 1960 et une étape de la Vuelta en 61. Vice champion de France à deux reprises en 57 et 62, il a terminé 2ème de Liège-Bastogne-Liège en 61 et 9ème du Tour en 1960. Il arrêta sa carrière en 1963 et il sut fort bien gérer sa reconversion : il possédait un hôtel réputé à Versailles, Le Cheval rouge, et il fut également grossiste en produits pour l’hôtellerie.

Marcel Rohrbach
Giacinto Santambrogio

Italie

Le coureur cycliste italien Giacinto Santambrogio, né le 25 avril 1945 à Seregno, dans la province de Monza et de la Brianza en Lombardie, est décédé « des suites d’une longue maladie », le 13 juin 2012 dans sa commune natale. Membre de la grande équipe Molteni de 69 à 71 puis de l’équipe Bianchi de 73 à 78, Giacinto Santambrogio fut bien plus qu’un simple équipier et il réussit en 11 ans de professionnalisme à se forger un fort beau palmarès. 2 étapes du Tour en 75 et 77, 2 étapes du Giro en 71 et 77, Tour du canton d’Argovie 74, Coppa Bernocchi 69, Trois vallées Varésines 72, Grand Prix de Camaiore 74, Circuit de Larciano 74.

Suisse

L'ancien professionnel suisse, Bernard Vifian est décédé à l'âge de 67 ans, le 18 juin 2012. Né le 16 décembre 1944 à Hermance, il avait été professionnel de 1967 à 1971. Champion de Suisse de poursuite en 66 et 67, il conquit le titre national sur route en 69, année où il termina également 3ème du Tour de Suisse. Après sa carrière, il avait ouvert un magasin de cycles à Genève et il était devenu une des figures du cyclisme Genevois. Il avait prit sa retraite en 2011.

Bernard Vifian
Juan Carlos Vicario

Espagne

 

Né le 1er septembre 1971, Juan Carlos Vicario est décédé le 26 septembre 2012 des suites d’un cancer de l’estomac. Professionnel de 94 à 2002, il avait remporté le mémorial Galéra en 1999 et deux étapes du Tour du Portugal en 2001.

Suisse

Erwin Wildhaber n’était pas un coureur mais il était très connu dans le milieu du VTT car il était depuis plusieurs années, mécanicien pour l’équipe Scott-Swisspower Mountain Bike Team et pour Nino Schurter, le champion du monde de cross country. Il exerçait également ce rôle très régulièrement pour l’équipe nationale Suisse, comme ce fut le cas cette saison lors des J.O. de Londres. C’est lors d’une randonnée en montagne, dans les Alpes Suisse, qu’Erwin Wildhaber a fait une chute mortelle. Il était accompagné par le manager du team Scott Swisspower, Thomas Frischknecht (ancien champion du monde de cross country) et de son adjoint Andreas Seeli qui ont également été sérieusement blessés lors de la chute d’Erwin Wildhaber.

Erwin Wildhaber
 
 

© lepetitbraquet.fr